Actualités

14
Nov.
2019
Concertation préalable au projet de l’usine d’eau potable d’Arvigny : le bilan du garant

Publication du bilan de la garante désignée par la Commission nationale du débat public sur la concertation préalable au projet d'Arvigny.

Afin de répondre aux attentes des consommateurs, en allant « Vers une eau pure, sans calcaire et sans chlore », jusqu’au robinet et sans déchet plastique, le SEDIF a inscrit dans son XVème plan d’investissement (2016-2020) la réalisation d’études pour la mise en œuvre d’un traitement par osmose inverse basse pression sur les filières de ses usines. Un premier projet pour un montant de 34 millions d’euros est engagé sur l’usine d’eau souterraine d’Arvigny.


Concertation préalable


Le SEDIF a pris l’initiative d’organiser une concertation préalable avec le public afin de parfaire la compréhension de son projet, de favoriser son acceptation, et plus largement d’ouvrir le dialogue, et ce sous l’égide de la garante Mme Marie-Eustache, nommée par la Commission Nationale du Débat Public afin de veiller au bon déroulement de cette démarche.


La concertation s’est déroulée, comme prévu, du 20 juin au 14 août 2019, avec une réunion publique tenue le 2 juillet 2019 à Melun.

 

Bien que mobilisant peu de participants, les échanges ont été pertinents, le projet est désormais connu des huit communes concernées et le SEDIF a pu l’affiner au regard des avis du public. La démarche s’est donc révélée constructive dans sa globalité. Merci pour votre participation !

 

Le bilan de la garante


Conformément à la règlementation en vigueur (article R 121-23 du Code de l’Environnement), le SEDIF publie sur son site internet, le bilan de la concertation préalable transmis par le garant. Il y répondra ultérieurement par un mémoire présentant les enseignements tirés de cette concertation, lui-même sujet à publication.

Les infos de ma commune