Actualités

2
Juil.
2019
Lancement de la concertation publique préalable au projet de modernisation de l'usine d'Arvigny

A l’écoute de ses consommateurs, au-delà des normes existantes déjà strictement respectées, le SEDIF a inscrit dans son XVème plan d’investissement (2016-2020) 34 millions d’euros d’investissements afin d’améliorer le traitement de son usine d’Arvigny située à Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne.

Bâtiment de pompage de l'usine d'Arvigny  « Vers une eau pure, sans calcaire et sans chlore »
  Un bond en avant du SEDIF à l’usine d’Arvigny
  Lancement de la concertation publique préalable


Le SEDIF lance un important programme pour compléter les filières de traitement de ses usines en développant dès aujourd’hui les technologies de demain, afin de répondre aux attentes des consommateurs "vers une eau pure, sans calcaire et sans chlore, jusqu’au robinet."

Ce nouveau traitement permettra d’adoucir l’eau pour optimiser sa teneur en calcaire, de supprimer le chlore pour en améliorer le goût et de rassurer en éliminant au-delà des normes les micropolluants existants ou à venir.

Ce programme s’inscrit en complément de ses actions de prévention pour protéger la nappe et réduire les pollutions à la source.


CONCERTATION PRÉALABLE

Souhaitant dialoguer avec le public, favoriser la compréhension et l’acceptation de son projet, le SEDIF organise une concertation préalable (du 20 juin au 14 août inclus), après avoir saisi préalablement la Commission nationale du débat public pour la nomination d’une garante, Mme Marie-Claire EUSTACHE, chargée de veiller au bon déroulement de cette initiative.

Des études sont toujours en cours, et le SEDIF souhaite affiner son projet au regard des avis et des propositions du public sollicités dans le cadre de la concertation préalable. Une réunion publique se tiendra le mardi 02 juillet 2019 à partir de 20h à l’Espace Saint-Jean (26 place Saint-Jean 77000 Melun, en salle de musique – sous-sol). Tout au long de la concertation, le public pourra consulter le dossier de concertation, consigner ses observations et suggestions sur les registres papier disponibles dans les mairies des 8 communes concernées par le projet et sur le site internet dédié à la concertation préalable : http://arvigny.concertationpublique.net


UNE PREMIÈRE INDUSTRIELLE

À l’image de ce qui a été réalisé sur son usine de Méry-sur-Oise en 1999, mais avec des membranes plus performantes, le Syndicat prépare un véritable bond en avant technologique avec la première réalisation industrielle d’un traitement membranaire par osmose inverse basse pression sur l’usine d’Arvigny, qui produit de l’eau à partir de la nappe souterraine du calcaire de Champigny.

Le projet consiste à insérer ce nouveau procédé de filtration membranaire sur la filière de traitement et par ailleurs, à créer un exutoire au rejet de la nouvelle filière, constitué d’une canalisation sur un linéaire de 7 km et d’un ouvrage de rejet en Seine. La mise en place de cette filière de potabilisation de l’eau permettra d’atteindre des niveaux de qualité plus contraignants que la norme, et d’assurer aux ménages une satisfaction gustative, olfactive, et économique à l’horizon 2022.

Les infos de ma commune