Actualités

28
Fév.
2018
Grand froid : Le SEDIF se mobilise et active son plan de Continuité et de Secours « Gel »

En raison des températures négatives de l’air et de l’eau, et des risques de verglas, le SEDIF, et son délégataire Veolia Eau d’Île-de-France, ont activé le niveau Vigilance du Plan de Continuité et de Secours « Gel », le premier de ses trois niveaux.

L’Île-de-France subit depuis le début du mois de février une vague de froid intense caractérisée par une nette baisse de la température de l’eau brute puisée dans les ressources principales du SEDIF, que sont l’Oise, la Marne et la Seine.

 

La température de l’eau produite par les trois usines principales de SEDIF (Choisy-le-Roi, Méry-sur-Oise et Neuilly-sur-Marne) est en moyenne de 4°C, et va continuer de baisser au cours des deux prochains jours, malgré le réchauffement annoncé, pour passer sous la barre des 3°C.

 

Cette baisse de température de l’eau produite fragilise les canalisations les plus anciennes du réseau de distribution, génère un nombre plus élevé de fuites, et une consommation accrue des dépenses d’énergie.

 

En conséquence, le nombre d’interventions réalisées ces derniers jours par Veolia Eau d’Ile-de-France, délégataire du SEDIF, a été multiplié par rapport aux périodes normales.

 

D’importants moyens sont mis en œuvre pour faire face à la situation :

  • renforcement des équipes mobilisées nuit et jour pour assurer la continuité du service public et limiter la durée des coupures d’eau le temps des réparations,

  • renforcement du service client pour pouvoir répondre rapidement à la ligne d’urgence fuites, qui connaît en de telles périodes un nombre d’appels en forte hausse,

  • traitement priorisé des urgences et neutralisation des activités de travaux sur les canalisations en période de fortes chutes de neige.

 

Cette capacité de mobilisation est le résultat du choix des élus du SEDIF, qui ont mis en place en 2011 une délégation de service public, au travers d’une société dédiée disposant en propre de l’ensemble des moyens nécessaires pour faire face à ce type de situation.

 

Parallèlement, pour réduire progressivement les conséquences du froid sur le nombre de fuites, le SEDIF accélère son programme de renouvellement des canalisations pour atteindre plus de 110 km par an (soit 1,4% du réseau, le plus fort taux de renouvellement en France).

Les infos de ma commune