Le Club des Grands Services de l'Eau

Logo du Club des Grands Service d'Eau du Monde

Le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) entretient des contacts réguliers avec les grandes agglomérations dans le monde.
Le Club des Grands Services d’Eau a été créé à l’initiative du SEDIF, sur proposition de Veolia Eau d’Île-de-France en 2011. Partant du constat que la gestion de l’eau doit relever aujourd’hui de nouveaux défis, liés au changement climatique, à la croissance démographique et à la métropolisation du monde, à l’accroissement des normes sanitaires et environnementales, à l’élévation des standards de niveau de vie et d’attentes des usagers, à l’évolution des technologies qui offrent aussi de nouvelles possibilités, les élus du SEDIF ont souhaité mettre en place des échanges de connaissances et de savoir-faire à l’échelle internationale.

Une instance d'échanges de dimension internationale

L'eau fait partie des grands enjeux contemporains, en particulier pour les villes du 21ème siècle, où les infrastructures et les services publics doivent être à la hauteur des attentes toujours plus élevées de populations toujours plus exigeantes. Préservation de la ressource, sécurité sanitaire de l'eau distribuée, modernisation de la relation clientèle, prise en compte des plus pauvres, transparence et gouvernance, gestion des crises..., les services d'eau sont aujourd'hui confrontés à des problématiques en constante évolution et de plus en plus diverses, sous le regard vigilant de consommateurs éduqués. Face à ces défis, des réponses techniques sont développées par certains opérateurs, qui pourraient être reprises par d'autres ou inspirer de nouvelles solutions.

Le Club des grands services d'eau est un partenariat de dimension internationale rythmé par des rencontres régulières, des visites d'installations, des échanges collaboratifs. L'adhésion d'un membre donne lieu à la signature d'un accord de coopération sur quelques thèmes prioritaires relatifs à des problématiques spécifiques.

Le but est de partager les meilleures pratiques et d’inspirer de nouvelles avancées profitables à tous, dans un cadre au fonctionnement très souple. Une fois engagés par les élus, les échanges se poursuivent entre les équipes techniques, des rencontres protocolaires pouvant être organisées, notamment pour l’adhésion de nouveaux membres.

Des grands débats aux travaux pratiques

Au sein du Club des Grands Services d'Eau du monde sont abordées de nombreuses problématiques, des échanges entre élus et services sont mis en place, des rencontres régulières organisées, des études réalisées en commun, dans le but d’apporter à tous les partenaires les bénéfices du partage de l’expérience de chacun. L'approche du Club est volontairement pratique et opérationnelle : les échanges portent sur les solutions que chaque collectivité a mises au point ou souhaite traiter pour ses propres enjeux.

Des réunions plénières tous les 3 ans :

La première rencontre plénière des 12 et 13 décembre 2013 trois ans après sa création a consolidé la démarche multilatérale, la dynamique de collaboration sur les enjeux communs. La deuxième des 9 et 10 novembre 2016 a réuni au Palais Brongniard les membres sur le thème de la ville numérique et résiliente, avec au programme des témoignages d’experts pour une vision prospective intégrant les objectifs de l’accord de Paris post COP21 sur le changement climatique.

Thèmes et enjeux

  • l'approvisionnement continu de populations toujours plus nombreuses et plus concentrées, dans des conditions toujours plus complexes ;
  • Sa qualité sanitaire, qui doit être assurée alors même qu'émergent de nouveaux  polluants, issus des modes de consommation urbains, industriels, agricoles ;
  • La préservation des ressources, souvent  fragilisées  par des pollutions diffuses nouvelles  et croissantes d'une part, par des prélèvements quantitativement plus lourds d'autre part, et posant  le problème du renouvellement naturel  de la ressource en eau, la réduction de l’empreinte environnementale ;
  • La modernisation des relations entre le service public et ses usagers/clients, avec la prise en compte  de leurs exigences pour orienter les améliorations du service rendu ;
  • Les innovations, la ville numérique, les apports des nouvelles technologies comme le télérelevé ou le système de pilotage ServO ;
  • La gestion des situations de crises, c'est-à-dire le maintien de l'alimentation en eau des populations ou des services vitaux lors de circonstances exceptionnelles mettant en péril la continuité du service de l'eau et la résilience de réseaux ;
  • La prise en compte des populations défavorisées, soit lors du déploiement de nouveaux réseaux liés à des opérations de rénovation urbaine (résorption de bidonvilles), soit dans le cadre d'une exploitation socialement responsable vis-à-vis des usagers les plus démunis
  • La gouvernance et la transparence de la gestion du service public de l’eau potable.

Les membres du Club des grands services d'eau du Monde

Membres du Club des Grands Services de l'Eau

Le Club des Grands services d’eau compte à ce jour quatorze membres : outre le SEDIF, Milwaukee (USA), Prague (République Tchèque), Rabat (Maroc), De Watergroep (Belgique), Shanghai (Chine), Sydney (Australie), Washington (USA), Mexico (Mexique), ABSA (région de Buenos Aires), Tanger (Maroc), Guayaquil (Équateur), Sofia (Bulgarie), Tirana (Albanie).
L’adhésion de ces deux dernières villes a été annoncée en mars 2021, le Club s’ouvrant ainsi à l’Europe centrale.

Carte du Club des Grands Service d'Eau du Monde

Les infos de ma commune