Modélisation : le SEDIF et Altereo s'allient dans l'innovation

Dernière mise à jour :  lundi 7 novembre 2022
Travaux de renouvellement de canalisation d'eau potable
Renouvellement de canalisation à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis).

Parmi les services publics de l’eau les plus performants de France, le SEDIF s’appuie sur des innovations technologiques afin d’améliorer et garantir ses résultats. À l’issue d’une convention de recherche et développement fructueuse, il confirme son partenariat avec Altereo afin d’optimiser encore la gestion patrimoniale de ses canalisations et de guider ses choix en matière de renouvellement.

Aujourd’hui en France, les services d’eau doivent faire face à de nombreux défis. Le vieillissement des réseaux d’eau potable implique des besoins croissants de renouvellement, renforcés par le contexte de raréfaction de la ressource en eau et par l’augmentation des coûts de l’énergie.

 

Pour garantir la qualité et la continuité du service d’alimentation en eau potable des Franciliens, il est donc essentiel pour le SEDIF d’optimiser les investissements de renouvellement de son réseau en ciblant les canalisations les plus à risque. Le projet mené avec la société Altereo développe, à partir de données patrimoniales intégrant les conduites et branchements, un outil combinant des algorithmes de modélisation par apprentissage automatique (« machine learning ») et des méthodes de fouille de données (« data mining »). Ses résultats conduisent à définir des familles de canalisations à risque, qui seront désormais utilisées pour établir des programmes optimisés de renouvellement de conduites de distribution.

 

Propriétaire d’un réseau long de 8 000 km, dont 7 200 km de réseau de distribution, le SEDIF procède au renouvellement de plus de 1 % de ses canalisations chaque année.

Assurer une gestion durable du service

Dans ce cadre, il s’agit de répondre à la question « Quelles sont les canalisations qui présentent le plus grand risque de défaillance et qu’il est nécessaire de renouveler en priorité ? ». L’objectif final est de permettre au SEDIF d’appuyer ses choix stratégiques et techniques pour assurer la gestion durable du service.

 

Le projet de recherche intègre des composantes nouvelles liées au changement climatique, en étudiant par exemple l’influence de la température sur les casses des canalisations. Au-delà de l’identification des canalisations les plus à risque de défaillance, la collaboration entre le SEDIF et Altereo a permis le co-développement d’un module de construction automatique de chantiers. Ce module regroupe les canalisations préalablement identifiées en chantiers réalistes, puis propose une liste de chantiers répondant à un optimum basé sur des critères paramétrables garantissant l’efficacité du renouvellement à l’échelle du SEDIF et adaptable aux orientations données par tout maître d’ouvrage.

 

La génération automatique de chantiers permet d’optimiser le travail des équipes et de générer un gain de 30 jours-homme par an. La convention de R&D entre le SEDIF et Altereo est un préambule au développement de modèles prédictifs d’évolution et de vieillissement du réseau. Ces modèles serviront de base pour l’élaboration d’une nouvelle politique de gestion du réseau du SEDIF pour les 30 prochaines années, dans l’objectif de maintenir le haut niveau de performance de ses installations et de garantir une alimentation en eau potable en qualité et en quantité suffisante à un prix maîtrisé pour ses 4 millions d’usagers.

La collaboration entre le SEDIF et Altereo a notamment permis la définition et le déploiement d’un outil permettant d’établir des programmes optimisés de renouvellement de conduites, le co-développement d’un module de construction automatique de chantiers ou encore l’étude de composantes nouvelles liées au changement climatique.
Photo portrait de Sebastien Fayon Sébastien Fayon, Responsable du service Gestion du Patrimoine - Schémas Directeurs

Vos contacts SEDIF

Vous avez une question sur ce sujet ?

N'hésitez pas à contacter l'équipe dédiée.

Contactez le SEDIF