La dureté

La dureté, valeurs moyennes par commune en 2016

Des eaux moyennement calcaires.

La dureté de l'eau est liée à la nature géologique des sols traversés, et peut varier de façon naturelle au cours de l'année. Les traitements de potabilisation peuvent également influer sur la dureté de l'eau produite.

La quantité totale de calcium et de magnésium contenue dans l'eau est mesurée par le « titre hydrotimétrique» (TH). Cette grandeur est exprimée en degrés français (°f) : 1°f= 10 mg/l de carbonate de calcium, soit 4 mg/l de calcium.

La dureté un paramètre non réglementé

La réglementation n'a pas fixé de seuil pour la dureté de l'eau. Toutes les eaux contiennent du calcium, mais à des concentrations très différentes. Une eau dure participe à l'apport en calcium nécessaire à notre organisme, mais une eau très dure laisse des dépôts sur les ustensiles et dans les installations sanitaires, qui augmentent la consommation d’énergie pour chauffer l’eau.

Les valeurs relevées en 2016 :

Les valeurs moyennes de dureté des eaux distribuées en 2016 les classent de peu dures à très dures, reflet de la nature géologique des bassins ou des nappes où elles ont été puisées et des traitements de potabilisation mis en œuvre.

Soit en moyenne pour les usines de :

  • 18 °f pour l'usine de Méry-sur-Oise ;
  • 23 °f pour l'usine de Choisy-le-Roi ;
  • 26 °f pour l'usine de Neuilly-sur-Marne ;
  • 32 °f pour l'usine d’Arvigny ;
  • 16 °f pour l'usine de Neuilly-sur-Seine.

Les infos de ma commune