Plan d’action Terre & Eau 2025

La nappe d’eau souterraine des calcaires de Champigny, située à l’est de l’Île-de-France, est une ressource essentielle et précieuse. Elle assure l’alimentation en eau potable de plus d’un million de Franciliennes et de Franciliens.

Afin d’asseoir une gestion globale, concertée et durable de ce grand réservoir naturel, de nombreux acteurs se sont rassemblés dans un objectif commun de surveillance, de protection et de reconquête de la qualité et la quantité de l’eau dont la lutte contre les pollutions diffuses (pesticides et nitrates principalement).

Dans cet objectif, un contrat de Territoire, Eau et Climat de Champigny a été signé en juillet 2020. Il rassemble les maîtres d’ouvrage producteurs et distributeurs d’eau potable (le SEDIF, Eau de Paris, Ville de Nangis, Syndicat des Eaux de l’Est de la Seine-et-Marne…) et des structures institutionnelles comme la région Île-de-France, les départements de Seine-et-Marne et de l’Essonne et l’agence de l’eau Seine-Normandie.

Les eaux souterraines, indispensables à l'alimentation du territoire

Le SEDIF est associé à ce contrat puisqu’il puise l’eau brute de cette nappe via ses 7 forages situés au nord-ouest de Melun (Seine-et-Marne) pour son usine de production d’eau potable d’Arvigny, à Savigny-le-Temple qui dessert l’eau potable à plus de 88 000 habitants des communes d’Ablon-sur-Seine, Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Rungis et Villeneuve-le-Roi.

Cette usine est un maillon essentiel du dispositif d’ultime secours du SEDIF, activé en cas de pollution ou d’indisponibilité des ressources superficielles (Seine, Marne et Oise), qui constituent très majoritairement l’approvisionnement en eau du SEDIF.

Depuis 2009, le SEDIF et deux autres producteurs d’eau potable, Eau du Sud Parisien et Société des Eaux de Melun, se sont déjà regroupés pour mener des actions de protection de leurs captages situés dans la Fosse de Melun et la Basse Vallée de l’Yerres. Tout d’abord, un diagnostic territorial des pressions d’origines agricole, urbaine et industrielle a été réalisé.

Et depuis 2014, les trois producteurs d’eau co-pilotent un programme d’actions visant à préserver la qualité des eaux brutes, notamment vis-à-vis des pollutions diffuses, avec le soutien financier de l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Artelia-Asconit assure une aide au pilotage des quatre volets de l’action :

  • « agricole » animé par la Chambre d’Agriculture de la région Île-de-France ;
  • « qualité de l’eau », « urbain » et « industriel » conduits par l’association AQUI’Brie.

Les objectifs sont de réduire l’utilisation des produits chimiques, de développer des pratiques plus respectueuses de l’environnement et de l’eau, de suivre la qualité et la quantité de l’eau et de modéliser le fonctionnement actuel et du futur de la nappe.

terre et eau 2025 carte

Sensibiliser les agriculteurs et acteurs du territoire

En 2020, les maîtres d’ouvrage ont relancé un nouveau plan d’action pour six ans, désormais intégré au contrat de Territoire, Eau et Climat de Champigny (budget prévisionnel de 2,7 M€). L’Agence de l’eau Seine-Normandie aide toujours l’action financièrement et SCE assure l’aide au pilotage.

La nouveauté de ce plan d’action 2020-2025 est la substitution des volets « urbain » et « industriel » pour laisser place au volet «communication». Demandé par l’agence de l’eau, ce volet vise le déploiement d’une stratégie de communication pour mieux sensibiliser et mobiliser les acteurs du territoire

terre et eau 2025 plan action protection captages fosses

La lettre d’information

Terre et Eau 2025 logo

Les infos de ma commune