LE SEDIF, PREMIER SERVICE PUBLIC DE L’EAU NEUTRE EN CARBONE

Adopté en octobre 2017, le Plan Climat Eau Energie formalise l’ambition du SEDIF en faveur de l’adaptation de son métier et de ses process au changement climatique, et au profit de la préservation de la biodiversité.

Le changement climatique constitue assurément le plus grand défi sociétal pour les décennies à venir. Avec dans son sillage immédiat : la nécessité d’aller vers plus de sobriété énergétique pour favoriser l’adaptation de nos modes de vie actuels.

La démarche du SEDIF s’inscrit pleinement dans la lignée des ambitions traduites à travers les réglementations récentes sur la transition énergétique et écologique, qu’il s’agisse des Accords de Paris sur le climat (2015), de la loi Énergie et Climat (2019) qui fixe la neutralité carbone à horizon 2050, ou encore des déclinaisons régionales et métropolitaines que sont le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) et le Plan climat-air-énergie territorial (PCAET).

Néanmoins en 2017, le Syndicat a souhaité consolider cet engagement à travers son Plan Climat Eau Energie, formalisant ainsi une démarche initiée une quinzaine d’années auparavant. À travers ce document qui sert de boussole pour contribuer à la dynamique de transition écologique et énergétique, le SEDIF repense entièrement son action à l’aune du changement climatique. Par ailleurs, il permet de mener plus amplement la réflexion avec ses partenaires (collectivités adhérentes, acteurs du territoire métropolitain et au niveau international avec le Club des Grands Services d’Eau du monde).

Une double démarche d’atténuation et d’adaptation

Le Plan Climat s’appuie sur l’état des lieux des énergies consommées et produites, des émissions de gaz à effet de serre et de la vulnérabilité au changement climatique du SEDIF. Ce dernier travaille notamment sur l’optimisation des process de traitement pour limiter les consommations en énergie et en intrants, ainsi que sur l’amélioration générale du rendement. À cet égard, les actions déployées ont permis d’atteindre en 2020 des performances élevées : 90% de rendement, une réduction de 5,80% des consommations d’énergie électrique de l’exploitation et une diminution de 30,46% des émissions de gaz à effet de serre d’exploitation depuis 2011.

D’un point de vue très concret, le Plan Climat est adossé à cinq orientations, qui déroulent ensuite 17 engagements. En premier lieu, il entend consolider la diminution des consommations énergétiques (réduire les pertes en eau, renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments etc.). Dans un deuxième temps, il envisage d’augmenter sensiblement la production d’énergies renouvelables et de récupération, à l’instar du photovoltaïque par exemple.

Sa troisième orientation se base sur la diminution des gaz à effet de serre, un effort que le SEDIF souhaite poursuivre pour remplacer au maximum l’usage des énergies fossiles par des énergies décarbonées. Enfin, le Plan Climat prévoit de préserver la ressource en eau, mais aussi de garantir à terme l’alimentation en eau potable et anticiper les besoins de la population, tout en renforçant sa capacité de résilience face à des phénomènes climatiques extrêmes qui se multiplient avec les années.

Plan Climat Eau Energie

CONSULTER

Les infos de ma commune