Le réseau du SEDIF au coeur de l'innovation

Les grandes métropoles font face à des enjeux de plus en plus contraignants du fait de la rareté des ressources et de l'obligation de réduire l'empreinte environnementale. Dans ce contexte et grâce aux progrès des technologies de l'information, émerge la "ville intelligente".

Cette nouvelle approche exige d'optimiser chacun des services publics traditionnels pour assurer à terme un " pilotage global" de la ville.

Ainsi le réseau d'eau "intelligent" utilise-t-il des technologies informatiques de manière à optimiser la gestion de la ressource, la production, la distribution, la consommation en permettant par exemple le dialogue de l'offre et la demande avec la production et les consommateurs d'eau, en s'appuyant sur des données prospectives de moyen et long terme.

Une des innovations essentielles pour progresser dans cette voie est le compteur télérelevé: c'est le projet TELEO du SEDIF. Au-delà d'un relevé des compteurs plus aisé et sans dérangement pour l'usager, il permettra par exemple de détecter en temps réel les évolutions rapides de consommation, et donc le plus souvent les fuites après compteur, mais aussi de cartographier finement les usages, afin de mieux anticiper et adapter les besoins à des échelles plus locales, dans le strict respect de la vie privée de chacun des abonnés.

Cette technologie décentralisée place l'usager du service public au coeur de l'innovation, et entraîne une amélioration majeure de la qualité de service.

Le déploiement d'un "réseau intelligent"

Le nouveau contrat de délagation se caractérise par plusieurs autres innovations, qui vont également dans le sens du déploiement d'un "réseau intelligent": la télétransmission de détection de fuites dans le cadre du projet RES'ECHO, mais aussi la sectorisation du réseau et la modulation de pression permettant de limiter les volumes perdus localement grâce à un suivi en temps réel, ou encore la maîtrise de la qualité de l'eau depuis son origine jusqu'au point de distribution grâce au projet QUALIO qui s'appuie sur la mise en place de sondes intgrées au système de surveillance du réseau.

Avec le positionnement de ces outils au coeur du SERVO, système de supervision et de pilotage centralisé du réseau, le service de l'eau aura une vision globale afin de mieux planifier et piloter les actions.

Ces innovations font du SEDIF un précurseur parmi les services d'eau français voire mondiaux, en matière de "réseau intelligent". Elles ne constituent cependant que les premières étapes de cette évolution, les possibilités offertes par la technologie dans ce domaine étant appelées à évoluer en profondeur.