Actualités

14
Oct.
2020
Loi Oudin-Santini : 15 ans de solidarité internationale !

Le mardi 13 octobre 2020 s’est tenue l’Assemblée Générale du Programme Solidarité-Eau (pS-Eau) où André Santini, le Président du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) a rendu hommage au Sénateur Jacques Oudin, emporté par la Covid-19.

En 2005, la loi Oudin-Santini était votée à l’unanimité des deux assemblées, sous l’impulsion de Jacques Oudin au Sénat et André Santini à l’Assemblée Nationale. Elle autorise les collectivités territoriales, les syndicats d’eau et d’assainissement, et les agences de l’eau, à consacrer jusqu’à 1% de leur budget eau et assainissement à des actions en faveur de l’accès à l’eau potable pour les populations défavorisées, comme par exemple creuser des puits, installer une pompe ou poser des conduites.

15 ans après son adoption, la loi Oudin-Santini a permis de mobiliser au total 30 millions d’euros par an pour une multitude de microprojets.

André Santini a rendu hommage au Sénateur Oudin, qui s’est éteint le 21 mars dernier, en soulignant « qu’il prodiguait autant à l’international ses conseils en matière de gestion durable de l’eau, qu’il militait pour en faire une priorité de l’aide publique au développement de la France ».

Le Président du SEDIF, première institution à avoir adhéré dès 1986 au Programme européen Solidarité Eau, a rappelé que ce sont, désormais, les « établissements publics de coopération intercommunale ou les communautés d’agglomération qui, étant au plus près des réalités des territoires, peuvent apporter l’ancrage institutionnel et l’expertise technique à leurs partenaires étrangers et sont de ce fait, les clés du succès du dispositif ».

Il a été souligné qu’en 2019, le SEDIF n’a cessé de soutenir des associations de droit français pour la mise en œuvre de projets d’accès à l’eau potable dans les pays francophones en Afrique et en Asie. André Santini a appuyé son propos en citant les trois chiffres clés du SEDIF : « l’enveloppe des subventions est fixée à 1 centime d’euro par mètre cube d’eau vendue, soit 2,4 millions d’euros par an, avec 80 % des aides destinées à l’Afrique sub-saharienne ».

L’action du SEDIF s’inscrit dans la durée notamment avec des collectivités partenaires des régions de Kayes au Mali, du Sud-Ouest à Madagascar et Maritime du Togo

Les infos de ma commune