Actualités

22
Mars
2019
L’accès à l’eau progresse dans le monde grâce au SEDIF

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, le SEDIF souhaite rappeler que, grâce à la loi Oudin-Santini du 27 janvier 2005, son action et son soutien financier, l’accès à l’eau potable progresse partout dans le monde, contribuant au 6ème Objectif de Développement Durable de l’ONU.

Depuis plus de 30 ans, le SEDIF, à l’initiative de cette évolution législative et premier contributeur français (hors l’État) en matière de coopération décentralisée pour l’accès à l’eau, a contribué à hauteur de plus de 34 millions d’euros à des actions de solidarité visant à améliorer l’accès à l’eau potable. 4,8 millions de personnes en ont été bénéficiaires à ce jour, dans 22 pays d’Asie et d’Afrique francophones, soit un nombre d’habitants desservis en eau potable plus important que sur le territoire du SEDIF.


Plus de 2 millions d’euros en 2018

En 2018, le SEDIF a attribué 2,35 millions d’euros pour 21 opérations au bénéfice de 44 collectivités, villes ou villages, dans 15 pays, notamment à Madagascar, en Haîti et au Togo.


8 nouvelles opérations ont été lancées, dont 2 aux bénéfices chacune de 3 000 personnes, pour la réalisation d’une adduction mesurant 11 km de long pour le village d’Arazane, situé dans la région de Souss Massa au Maroc, et l’extension du réseau de distribution de Phonexay sur 3 km dans la province de Luang Prabang au Laos.


2 opérations ont, par ailleurs, été achevées dans le nord d’Haïti. L’une portée par l’association Initiative Développement au profit des communes de Saint-Louis-du-Nord et de l’Île de la Tortue et l’autre par l’association HAMAP pour la commune de Pilate.

La solidarité internationale en 2018

Plus de 250 opérations à ce jour

Son soutien financier a été multiplié par 6 depuis le début de son action en passant de 1 centime de franc prélevé par mètre cube d’eau vendu à 1 centime d’euro en 2017. Ainsi, le SEDIF a-t-il pu contribuer à plus de 250 opérations d’alimentation en eau potable à travers le monde en partenariat avec des ONG. Une fois les structures en place, les acteurs locaux sont accompagnés à l’aide de dispositifs de gestion pour en assurer le suivi technique et financier et construire un service public de l’eau viable économiquement et durable socialement.


L’action extérieure du SEDIF vise à promouvoir l’accès à l’eau potable dans les pays en développement dans une optique de développement durable et responsable. En agissant quotidiennement pour mettre en œuvre des projets solidaires toujours plus ambitieux, le SEDIF démontre qu’il est à la hauteur des défis de ce monde.

Les infos de ma commune