Actualités

7
Aôut
2018
LE SEDIF FAIT FACE AUX CONSEQUENCES DES INCENDIES ET DES FORTES CHALEURS GRACE A LA SOLIDITE DE SON SYSTEME SECURISE

Le réseau de secours mutuel des usines du SEDIF piloté par le ServO a encore démontré sa robustesse et son efficacité pour garantir l’alimentation en eau potable des 2,1 millions d’habitants desservis par l’usine de Choisy-le-Roi, en cette période marquée par le déclenchement du niveau alerte du plan national Canicule, et malgré un arrêt de l’usine de près de 36 heures, en raison des suites d’un incendie à Athis-Mons.

Les fortes chaleurs et l’application du plan canicule au niveau 3 exigent du service public de l’eau potable un suivi renforcé de la quantité nécessaire aux besoins en eau augmentés de la population, ainsi que de la qualité de l’eau distribuée, qui doit rester irréprochable malgré l’élévation de sa température.

La solidité et la résilience du service public de l’eau ont été encore plus fortement mis à l’épreuve ces derniers jours :

Le 1er août dernier en fin de matinée, un incendie de grande ampleur s’est déclaré sur une plateforme de recyclage de véhicules située à Athis-Mons. Pas moins de 5 camions de pompiers ont été mobilisés, pour éteindre l’incendie, avec une consommation d’eau de plus de 700 m3/h (soit une piscine olympique toutes les 3h !), engendrant des rejets polluants en Seine dans la zone du périmètre de protection de l’usine de Choisy-le-Roi.


athis


Face à l’importance des rejets directs en Seine, issus des eaux d’extinction de l’incendie, potentiellement chargées en métaux, hydrocarbures et produits chimiques divers, et compte tenu du temps de propagation de cette pollution, l’usine de production d’eau potable de Choisy-le-Roi a été complètement arrêtée près de 36 h à partir de la nuit du 1er au 2 août.

Les réserves d’eau potable avaient été constituées à plein juste avant son arrêt.

Fort d’un réseau interconnecté, cet arrêt a pu être compensé, principalement

par le soutien de ses usines de production de Neuilly-sur-Marne (93) traitant les eaux de la Marne et d’Arvigny (communes de Savigny-le-temple-Lieusaint (77) traitant les eaux de la nappe des Calcaires du Champigny, complété par des soutiens ponctuels par des interconnexions de réseaux de distributeurs voisins.

Le SEDIF a maintenu des échanges étroits avec les services de la Préfecture, qui ont déclenché le dispositif « CRISORSEC », de l’Agence régionale de santé, de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie et des pompiers afin de suivre l’évolution de la situation vis-à-vis du risque pollution. Les rejets en Seine ayant cessé, l’usine de Choisy-le-Roi  a pu être remise en service le vendredi 3 août après-midi.

Grâce à la réactivité des équipes d’exploitation, aux procédures de gestion des incidents, aux capacités de secours mutuel et à la qualité de ses installations, le SEDIF a surmonté ces événements exceptionnels, sans perturbation pour ses consommateurs, notamment ceux des communes autour de l’usine, qui étaient potentiellement les plus exposés.

Dans le contexte délicat qui perdure en ces journées caniculaires de début août, le service public de l’eau potable assure la continuité de l’alimentation en eau de qualité irréprochable, grâce à ses installations performantes et une exploitation rigoureuse, ainsi que le soutien de la défense incendie sur l’ensemble de son territoire.

Les infos de ma commune