Actualités

26
Jan.
2018
Crue : Le SEDIF en première ligne pour la qualité et la potabilité de l’eau

Les 150 communes et 4,6 millions d’usagers desservis par le SEDIF peuvent continuer à boire sans crainte l’eau du robinet, dont la potabilité n’est pas affectée par la crue actuelle.

Montage de batardeaux anti-crues à l'usine de Choisy-le-Roi.


Les inondations exceptionnelles de ce mois de janvier n’affectent ni la quantité, ni la qualité de l’eau produite et distribuée par le SEDIF qui, malgré une dégradation de la qualité de ses ressources principales, la Seine et la Marne, met en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la continuité du service public.


Le traitement particulièrement complet basé sur les meilleures technologies des usines du SEDIF permet de s’adapter à la dégradation de la qualité de l’eau constatée lors d’une crue.


Un Plan Continuité Crues

D’autre part, la sécurisation du système de production et de distribution de l’eau potable constitue, depuis sa création en 1923, l’une des priorités de la politique d’investissement du Syndicat. Pour protéger ses usines d’une crue centennale type 1910, le SEDIF a investi plus de 10 millions d’euros depuis 2005 dans le cadre de son plan de management contre les inondations. Testé lors de l’exercice de gestion de crises européen Sequana 2016, organisé en mars 2016, le Plan de continuité crues démontrait son efficacité dès les crues de juin 2016.


Depuis le mardi 23 janvier 2018, le SEDIF et son délégataire ont activé ce Plan de la manière suivante :

  • mise en place sur ses usines principales des mesures de surveillance et de protection afin d’assurer la continuité des traitements de potabilisation, à savoir le montage de batardeaux anti-crues amovibles à l’usine Choisy-le-Roi, l’installation d’équipements de sécurité (obturateurs et pompages mobiles), le calfeutrement des ouvertures pour éviter les débordements du fleuve ou les remontées de nappe,

  • ajustement des traitements pour répondre à la dégradation de la qualité de la ressource par l’augmentation des dosages de produits de traitement, l’utilisation du réactif de crise, le charbon actif en poudre, pour faire face aux risques de pollutions issus du lessivage des sols, notamment les hydrocarbures,

  • stocks de produits de traitement réapprovisionnés,

  • vérification de la disponibilité des équipements de transfert et de secours entre les usines principales,

  • augmentation de la capacité de production de l’unité d’eau souterraine d’Arvigny.


Une eau toujours conforme aux normes sanitaires

Sont également mobilisés, les outils clés de gestion de crise opérationnels du service public de l’eau :

  • renforcement des moyens humains : équipes d’astreinte, constitution d’une cellule de crise pour suivre en temps réel l’évolution de la situation,

  • utilisation du système de pilotage centralisé ServO pour piloter et optimiser les décisions d’exploitation et produire une eau 24h/24 conforme à la réglementation sanitaire,

  • participation du SEDIF et de son délégataire aux réunions organisées par le centre opérationnel zonal, les services préfectoraux, les ARS et les DRIEE, pour une réactivité maximale.


Grâce à la performance et la réactivité des équipes d’exploitation du délégataire, le SEDIF fera face à la crue de 2018, afin de délivrer à tout moment une eau sûre aux habitants de ses 150 communes.


Ainsi, malgré la crue, la qualité de l’eau produite par les usines du SEDIF et distribuée au robinet de ses consommateurs reste parfaitement conforme aux normes sanitaires et peut être consommée en toute tranquillité.


Le service public de l’eau reste joignable pour toute réponse aux numéros de téléphones suivants :

Du lundi au vendredi de 8h à 19h30 et le samedi de 9h à 12h30 au : 09 69 369 900

En dehors de ces horaires au : 09 69 369 918

Les infos de ma commune