Actualités

24
Mai
2016
Developpement du Grand Paris : le SEDIF innove avec le projet MUSE

A l’occasion du 95e congrès de l’ASTEE (Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement), qui aura lieu du mardi 31 mai au vendredi 3 juin à Issy-les-Moulineaux, avec pour thème « Territoires en transition : Mettre l’intelligence numérique au cœur des services publics », le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) présentera le projet MUSE, Modélisation Urbaine Systémique, outil innovant décliné au domaine de l’Eau potable, issu de la collaboration avec la start-up Forcity.

Dans le cadre de ses missions d’autorité organisatrice du service public de l’eau pour plus de 4,5 millions d’usagers franciliens et en qualité de maître d’ouvrage, le SEDIF va plus loin et développe une vision prospective dans le but de pouvoir faire des choix éclairés et optimisés d’investissements pour maintenir, sur le long terme, la qualité du service à un prix maîtrisé.

 

Conscient qu’aujourd’hui les décisions structurantes ne peuvent plus être prises sans prendre en compte la complexité de l’environnement et les interférences entre domaines, le SEDIF fait appel à des innovations technologiques afin de créer un outil de simulation inédit, le projet MUSE, basé sur la modélisation systémique, qui répond idéalement à cette nécessité puisqu’elle permet de penser des objets complexes, mais surtout de prendre en compte les relations entre leurs composants.

 

En 2016, le SEDIF testera la puissance de ces outils au service de problématiques identifiées sur deux secteurs pilotes à fort potentiel de développement : le pôle métropolitain du Bourget au nord, et la zone du plateau de Saclay au sud, pour simuler leur dynamique d’évolution et leurs conséquences sur la planification du renforcement du réseau d’eau potable.

 

MUSE, un projet d’envergure unique pour répondre aux nouveaux enjeux du Grand Paris

Le Grand Paris va faire émerger de nouveaux pôles d’activité et d’attractivité sur le territoire francilien avec, en conséquence, une densification localisée de la population.

 

Dans ce contexte et grâce à MUSE, le SEDIF pourra :

-          Appuyer ses choix stratégiques et techniques dans le souci d’assurer la gestion durable du service public de l’eau en maîtrisant son équilibre économique,

-          Définir les meilleures solutions techniques pour étendre et renforcer ses infrastructures de réseau,

-          Simuler les infrastructures de réseau nécessaires à l’échelle du territoire du Grand Paris pour sécuriser les échanges d’eau entre autorités organisatrices.

 

Le projet MUSE constituera un outil d’aide à la décision prospectif et interactif qui intégrera 3 modèles :

-          Urbanisation et usage des sols,

-          Evolution de la consommation en eau,

-          Hydraulique.

 

Cet outil s’appuiera sur une plateforme numérique ouverte et collaborative. Le SEDIF pourra programmer, au cours du temps, des décisions structurantes, techniques et politiques, en bénéficiant des interactions systémiques de chaque sous-système avec tous les autres. Le projet MUSE permettra ainsi de simuler des scénarios d’évolution de son réseau de transport et distribution à moyen et long terme (échéance 2020 – 2025) en fonction des projets d’évolution urbaine intégrant les grandes décisions ou évolutions sectorielles extérieures au système « eau potable » dont les grands projets d’aménagement du territoire (le Grand Paris des transports, les opérations d’intérêt national (OIN), les contrats de développement territorial, les nouvelles zones d’activités, les nouveaux bureaux et logements…),  qui influencent directement la demande en eau.

 

 

Les infos de ma commune