Actualités

7
Mars
2016
SEQUANA 2016: Continuité du Service Public de l'eau en cas de crue centennale

Dans le cadre de l’exercice EU SEQUANA 2016, simulant une crue centennale de la Seine et de la Marne, type 1910, le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF) et son délégataire Veolia Eau d’Ile-de-France, qui participent aux exercices en période de crue et de décrue, se sont investis dans leur préparation depuis plus d’un an.

Plus grand service public d’eau en France, le SEDIF entend mettre son expertise et son potentiel d’innovation au service de cet exercice de simulation de grande ampleur, organisé par la préfecture de la police de Paris, du 7 au 18 mars 2016. La gestion de crises contribue à la sécurisation de l’alimentation en eau potable et la continuité du service public d’une activité d’importance vitale.

Assurer la sécurisation de l’alimentation en eau potable

Les travaux de protection des installations contre les inondations, mis en œuvre dans les usines de production du SEDIF depuis 2006 permettent de les faire fonctionner sans interruption assurant ainsi la  sécurisation d’alimentation en cas de crue centennale (scénario R1.0). À Choisy-le-Roi, pour la Seine, 5 M€ HT ont été investis et 4,4 M€ HT à Neuilly-sur-Marne, pour la Marne.

 

L’exercice SEQUANA permettra notamment de tester les interdépendances avec les autres opérateurs : le service étant maintenu sous réserve d’une alimentation électrique des installations.

 

Au-delà de la crue centennale, le SEDIF et son délégataire ont établi un plan d’ultime secours, dont l’objectif est de faire face à des situations très exceptionnelles de crise extrême et satisfaire aux besoins prioritaires en eau de la population, conformément au plan régional d’alimentation en eau potable PRAEP. Le principe retenu est la spécialisation d’une partie du réseau pour transporter l’eau depuis des ressources souterraines et plus particulièrement la nappe profonde de l’Albien, définie par le SDAGE (Schémas Directeurs d’Aménagement et de Gestion des Eaux) comme ressource d’ultime secours vers des points de ravitaillement collectifs choisis en concertation avec les communes, en fonction des possibilités hydrauliques du réseau ainsi constitué.

 

En parallèle, le SEDIF noue des partenariats en s’associant à des projets de géothermie dans la ressource de l’Albien, ce qui lui permettra de disposer d’installations en état de marche et rapidement mobilisables en cas de crise.

 

Un exercice de collaboration à l’échelle européenne

 

La République Tchèque est associée à cet exercice européen. Dans une démarche d’ouverture et de collaboration avec de grandes agglomérations mondiales au sein du Club des Grands Services d’eau du Monde, le SEDIF rencontrera l’état-major de crise de la ville de Prague, qui avait subi une grande crue en 2002, afin d’échanger sur le thème des situations d’urgence et de la gestion des crises. L’objectif étant de toujours mieux anticiper ces problématiques, pour assurer la continuité du service public de l’eau au 4,5 millions d’usagers de son territoire.

 

 

 

 

 

Les infos de ma commune