Actualités

13
Nov.
2014
L'aide Eau Solidaire du SEDIF s'ouvre aux non-abonnés

Pourvu d’un budget annuel de plus de 2 millions d’euros, le programme Eau Solidaire vise à aider les familles qui éprouvent des difficultés à régler leur facture d’eau.
Depuis son lancement en 2011, Eau Solidaire a bénéficié à plus de 16 000 familles habitant sur le territoire du SEDIF.
Le SEDIF et son délégataire Veolia Eau d’Ile-de-France lancent une expérimentation d’ouverture du programme aux non-abonnés (consommateurs en immeubles collectifs) dans 15 villes pilotes.

Dans le cadre de la réunion tenue le 13 novembre 2014 avec l’ensemble des acteurs sociaux, dont les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France et son délégataire Veolia Eau d’Ile-de-France dressent un premier bilan du programme Eau Solidaire lancé en 2011 et en évoquent les prochaines perspectives.

 

Une initiative unique en France et un premier bilan très positif

Le programme Eau Solidaire est la première mise en œuvre en France du « droit à l’eau pour tous » : un fonds de plus de 2 millions d’euros par an (soit 1 % des recettes des ventes d’eau) dédié à la prise en compte des clients en difficulté, sous le contrôle des élus. Eau Solidaire s’articule en trois volets (urgence, assistance, prévention) et propose de nouveaux outils comme l’Aide Eau Solidaire (qui remplace depuis cette année le chèque d’accompagnement personnalisé sous une forme dématérialisée) ou la contribution au Fonds de Solidarité pour le Logement.

 

Au total, ce sont 16 000 foyers qui ont été soutenus grâce au volet urgence d’Eau Solidaire depuis sa mise en œuvre. La contribution au Fonds de Solidarité pour le Logement a par ailleurs bénéficié à plus de 10 000 familles depuis 2011.

 

L’extension du programme

Après avoir constaté le bilan positif du programme Eau Solidaire, dont l’importance et l’efficacité ont été rappelés par les acteurs sociaux, le Service de l’eau du SEDIF lance une expérimentation de l’extension de l’Aide Eau Solidaire aux non-abonnés (consommateurs en immeubles collectifs) dans 15 villes pilotes. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’expérimentation ouverte par l’article 28 de la loi n°2013-312 du 15 avril 2013 (loi « Brottes »).

 

L’expérimentation sera réalisée en 2015 avec 15 communes et CCAS volontaires. Une étude complète sera réalisée sur cette expérimentation et permettra d’envisager une généralisation du dispositif à l’ensemble des communes du SEDIF en 2016.

 

Le Service de l’eau du SEDIF propose également d’amplifier le volet prévention en augmentant le nombre de partenariats avec les associations, véritables relais sur le terrain de son dispositif de solidarité.

 

 

 

Les infos de ma commune