Actualités

1
Déc.
2008
Campagne de communication du SEDIF : un bilan positif pour la deuxième vague

Résultats du post-test de la 2ème vague de la campagne de communication grand public

 

Pour cette deuxième vague, la campagne de communication du SEDIF a été diffusée en Région parisienne :

  • En radio, du 9 au 14 Avril 2007
  • En affichage, du 9 au 21 Avril 2007

 

 


Un bilan a été réalisé auprès de 300 personnes âgées de 18 ans et plus et habitant la Région parisienne.

 

 

A travers ce bilan, le SEDIF souhaitait notamment évaluer :

  • La perception de la campagne
  • La perception de l'eau du robinet et de l'eau en bouteille
  • La connaissance du SEDIF et de son rôle

 

 

La perception de la campagne :

49% des personnes interrogées déclarent avoir vu la campagne
(affichage et/ou radio) lorsqu’on leur présente les affiches et spots diffusés.

 

 

 

La perception de l'eau du robinet et de l'eau en bouteille :

Si le côté écologique est davantage associé à l’eau du robinet que lors de la première vague, la fréquence des contrôles constitue toujours une caractéristique commune aux deux types d’eau.

L’eau du robinet se démarque sensiblement de l’eau en bouteille par son aspect pratique et son côté écologique, alors que l’eau en bouteille se caractérise par sa qualité, son goût et ses qualités nutritionnelles. Notons cependant qu’entre les deux campagnes les personnes interrogées attribuent significativement moins ces caractéristiques à l’eau en bouteille.

 


Notoriété du SEDIF :


Près d’un interviewé sur quatre(24% versus 19% lors de la 1ère vague) déclare connaître le rôle du SEDIF de manière assistée. Ils sont 11% a être en mesure de le décrire spontanément.

Auprès des individus ayant reconnu la campagne, le SEDIF apparaît davantage comme un organisme de contrôle par rapport à la gestion et à la distribution de l’eau (90% des reconnus vs 83% des non reconnus).

 

Les infos de ma commune