Actualités

19
Déc.
2007
Droit de réponse du SEDIF suite à l'article paru le 14 décembre 2007 dans le Parisien

Le Président du SEDIF André SANTINI répond à l'article du Parisien faisant état d'une augmentation du prix de l'eau décidée par le SEDIF.

Monsieur le Directeur,
 
Dans son édition du 14 décembre 2007, Le Parisien a fait état d’une augmentation du prix de l’eau décidée par le Syndicat des Eaux d’Ile de France.
 
En visite ministérielle à l’Hôpital Beaujon, à Clichy la veille, je n’ai pu répondre aux questions de votre journaliste, « pressée par l’actualité » me dit-elle, et je le regrette. De même que la petite phrase de cet article laissant entendre au lecteur une gêne de ma part pour répondre.
 
Aussi, en application de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881, vous serais-je reconnaissant d’apporter à vos lecteurs les précisions suivantes :
 
 « La demande de délibération sur le prix de l’eau présentée par M. METAIRIE a été déposée effectivement trop tardivement pour être inscrite à l’ordre du jour du Comité.
 
J’ai accepté en revanche, qu’il puisse présenter lors de la délibération du budget, un amendement qui a été soumis au vote du Comité, devant lequel chacun a pu s’exprimer. Cet amendement n’a recueilli que 8 voix, sur un potentiel de 144.
 
La délibération concernant le budget a quant à elle été adoptée à l’unanimité, moins 8 abstentions.
 
Au moment où l’INSEE annonce une inflation de 2,4 %, cette augmentation d’environ 2%, répartie sur l’année 2008, ne concerne par ailleurs que le prix de l’eau proprement dit, qui ne représente que 45 % de la facture d’eau, le reste étant constitué de taxes et de redevances qui ne relèvent pas de la responsabilité du SEDIF, dois-je le rappeler ?
 
Elle représentera entre 3,5 et 4 centimes d’Euro pour 1000 litres d’eau d’une excellente qualité, livrée à domicile, 24 h/24 h et 365 jours par an.
 
Soit environ 4 € par an pour une consommation moyenne par foyer en Ile de France de 120 m3.
 
Mes collègues et moi-même estimons donc, que le caractère « plus salé » de la note doit être largement relativisé, et en tout cas, mis en rapport avec les augmentations intervenues, ou annoncées par exemple pour le gaz, l’électricité, voire les multiples formules d’abonnement aux téléphones mobiles.

D’un montant supérieur à 183 millions d’Euros pour 2008, le budget du SEDIF consacrera 145 millions à des dépenses d’équipements pour la qualité et la sécurité de ses installations et de ses approvisionnements, justifiant ainsi les plus de 90 % de satisfaction exprimée par l’ensemble de ses usagers, selon TNS Sofrès.
 
S’agissant de « l’enquête » de l’UFC Que Choisir ? qui a de nouveau suscité les plus vives critiques d’un grand nombre de services d’eau, le SEDIF a effectivement décidé de rencontrer ses experts pour confronter nos chiffres respectifs.
 
Nous allons par ailleurs mettre en ligne sur notre site (www.sedif.com) les informations relatives à l’état d’avancement des procédures devant conduire le Syndicat à choisir son nouveau mode de gestion du service public de l’eau à partir du 1er janvier 2011 ».
 
 
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

 

                                                                                            Le Président,
 

                                                                              André SANTINI
                                                                                  Maire d’Issy-les-Moulineaux
                                                                   Secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique

Les infos de ma commune