Actualités

21
Fév.
2013
Phyt'Eaux Cités, action de protection de la ressource exemplaire

Le Comité directeur du programme Phyt’Eaux Cités s’est réuni le 15 février dernier au siège du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF), initiateur de la démarche dès 2007, pour voter le budget prévisionnel pour l’année 2013 et dresser le bilan de la première année de la phase 2.

Phyt’Eaux Cités concerne désormais un territoire de 110 communes sur les bassins versants de la Seine, de l’Orge et de l’Yvette, totalisant 2,3 millions d’habitants.

Au côté du SEDIF, l’ensemble des partenaires qui financent cette action exemplaire de protection de la ressource : l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, la Région Ile-de-France, le Conseil Général de l’Essonne, ainsi que Eau de Paris, la Lyonnaise des Eaux et Veolia Eau, ont adopté un budget prévisionnel de 350 000 €, pour continuer les actions vers les communes, notamment au travers la formation des agents municipaux et le développement d’outils de communication expliquant aux habitants pourquoi leur commune limite, voire supprime, l’usage de pesticides.

Pour mobiliser et sensibiliser les communes engagées dans cette action de maîtrise de l’utilisation des produits phytosanitaires et de réduction de leur emploi, près d’un million d’euros ont déjà été engagés depuis le début du programme.

Afin d’en évaluer les bénéfices dans le temps, des analyses bimensuelles de la qualité de l’eau des rivières sont effectuées.

Le Comité directeur a rappelé l’importance des actions de sensibilisation et de communication en direction des habitants afin qu’ils prennent conscience des bénéfices pour leur santé apportés par cette démarche. En effet leur adhésion est essentielle à la pérennisation des changements de pratiques engagés par les services municipaux.

Le Syndicat Intercommunal pour l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de l’Yvette (SIAHVY), le Syndicat mixte de la Vallée de l’Orge Aval (SIVOA) et le Syndicat Intercommunal de la Vallée Supérieure de l’Orge (SIVSO), relais de l’action sur le terrain, ont rappelé leur volonté d’intensifier la démarche « Zéro phyto ».

Les infos de ma commune