Actualités

9
Mars
2012
Le SEDIF, acteur public du 6e Forum Mondial de l’Eau à Marseille du 12 au 17 mars

Le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF), plus grand service public d’eau en France, est naturellement présent à cette manifestation d’envergure internationale.

Le droit à l’eau pour tous est l’un des grands défis du XXIe siècle. C’est un facteur clé du développement durable, de la lutte contre la pauvreté, et de la protection de l’environnement. Précurseur en la matière, le SEDIF agit depuis près de 30 ans pour faire progresser ce droit universel.

Ainsi, depuis 1986, subventionne-t-il des organisations de solidarité internationale de droit français qui, pour le compte de collectivités dans des pays en développement, réalisent des projets d’alimentation en eau potable.

Aujourd’hui pour chaque mètre cube d’eau vendu par le SEDIF, un prélèvement de 0,6 centime d’euro est effectué permettant de générer chaque année 1,5 million d’euros pour financer des projets d’accès à l’eau. Cette contribution représente environ 1 euro par foyer et par an. Ainsi, plus de 20 millions d’euros ont-ils permis à plus de 3,5 millions de personnes dans 19 pays d’Asie et d’Afrique d’avoir accès à l’eau potable.

Si un milliard de personnes n’a toujours pas accès à l’eau potable dans le monde, les Franciliens, eux, bénéficient du confort d’un service public de l’eau performant, de qualité, sécurisé et disponible toute l’année 24 heures sur 24.

En février 2005, la loi Oudin-Santini, adoptée à l’unanimité par le Parlement et dont le Député-Maire et  Président du SEDIF André SANTINI en a été le rapporteur, a consacré cette possibilité d’intervention internationale pour les collectivités et les établissements publics.
 
Le droit à l’eau est également une réalité au niveau local.
 
Au-delà de la solidarité internationale, des réalités subsistent au niveau local.  En effet,  12% de la population en Ile-de-France vit en dessous du seuil de pauvreté. Le SEDIF est le premier Syndicat d’eau en France à mettre en œuvre un programme de grande envergure pour venir en aide aux usagers ayant des difficultés à régler leur facture d’eau. Depuis sa mise en œuvre, ce programme a déjà permis d’aider près de 4 500 foyers sur le territoire du SEDIF.

La loi Cambon de février 2011 a étendu au plan national ce mécanisme de solidarité locale en faveur des personnes les plus démunies. A l’initiative du Sénateur-Maire et premier vice président du SEDIF, Christian CAMBON, cette loi donne un rôle central aux maires et aux services sociaux des communes en les plaçant au cœur du dispositif d’aide sociale, grâce à une approche de proximité, simple et efficace.
 
L’accès à l’eau pour tous, passe également par le respect de l’environnement et la protection des ressources. Certifié ISO 14001 depuis 2002, le service public de l’eau du SEDIF a lancé un programme « neutralité carbone » en 2012, grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables et à des projets de reforestation dans le monde. La recherche d’économie d’énergie est permanente tant dans le choix des équipements que dans leur exploitation.

Sensible à la protection de la ressource, le SEDIF est à l’initiative de Phyt’Eaux Cités depuis 2007, action de prévention et de sensibilisation qui vise à réduire l’emploi des produits phytosanitaires dans le bassin de la Seine, en amont de Paris.

Le SEDIF est présent à l’Espace France (Palais Phocéen) et au Village des solutions (City Hall) du Forum Mondial de l’Eau (Parc Chanot – Marseille).

Les infos de ma commune