Les usines à puits

Afin d’assurer l’approvisionnement en eau potable en cas de crise majeure (arrêt simultané du fonctionnement des trois usines de production, pollution de longue durée d’au moins deux rivières…), le SEDIF dispose de quatre usines traitant des ressources souterraines, dénommées usines à puits. Ces usines puisent leur eau dans les nappes protégées de l’Albien, de l’Yprésien et dans la nappe des Calcaires de Champigny. Elles contribuent à garantir un volume dit « d’ultime secours » de 10 litres d’eau par jour et par habitant, en cas de crise majeure.

Trois usines à puits, situées à Pantin (rénovée en 2017), Aulnay-sous-Bois (rénovée en 2016) et Neuilly-sur-Seine prélèvent de l’eau dans les nappes profondes du Bassin Parisien.

Les forages dans la nappe des Calcaires de Champigny (70 m de profondeur) alimentent l’usine de production d’Arvigny (en Seine-et-Marne). L’usine a intégré le patrimoine du SEDIF début 2013  avec une production de crise pouvant aller jusqu’à 50.000 m3/j. Elle alimente  en temps normal quelques communes du sud du SEDIF (environ 80 000 personnes) à son débit minimum.

Les infos de ma commune