En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Action sociale

Programme Eau Solidaire, un programme inédit en France par l’envergure de l’aide apportée aux usagers les plus démunis.

Ce programme complet qui articule urgence, assistance et prévention, matérialise « le droit à l’eau pour tous ». Il crée de nouveaux outils comme le chèque d’accompagnement personnalisé tout en participant au Fonds de Solidarité pour le Logement.

Ce dispositif s’adresse aux personnes qui, temporairement ou durablement, éprouvent des difficultés à régler leur facture d’eau, en particulier lorsque celle-ci dépasse 3% de leurs ressources financières. La facture bénéficie déjà depuis le 1 janvier 2011 d’une baisse importante de la part « eau potable » (près de 20%). Outre cette baisse, le nouveau contrat de délégation de service public du SEDIF prévoit une enveloppe de plus de 2 millions d’euros par an (soit 1% des recettes des ventes d’eau), pour financer le programme Eau Solidaire. C’est une première dans la mise en œuvre du « droit à l’eau pour tous » : un fonds dédié à la prise en compte par le Service de l’eau des usagers en difficulté, sous le contrôle des élus.

Les 3 volets du programme : urgence – assistance - prévention

1/ Le volet urgence : l’objectif est de prendre en compte les usagers en difficulté de façon personnalisée en donnant des moyens et des interlocuteurs aux acteurs sociaux sur le terrain : Centres Communaux d’Action Sociale, Conseils Généraux, associations.

Si la personne est abonnée, le Service de l’eau octroie une « Aide Eau Solidaire » dont le montant est déterminé par le CCAS ; cette aide sert à payer la facture d’eau, en partie ou en totalité selon le montant de l’aide accordée. Les services sociaux des villes sont ainsi au cœur du dispositif, qui valorise leur connaissance du terrain.

Si la personne n’est pas abonnée et vit en immeuble, l’intervention se fera par le biais du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL), au sein duquel existe un fonds « eau ». En fonction du dossier, une commission qui dépend du département décide de l’aide accordée.

Ce volet d’aide en urgence représente plus d’un million d’euros par an (0,5% des produits des ventes d’eau de la part délégataire).

2/ Le volet assistance : le Service de l’eau contribue à la mise au point des plans de sauvegarde pour les copropriétés en grande difficulté, et collabore avec les syndics provisoires désignés par voie judicaire afin de trouver des solutions évitant la fermeture du branchement d’eau en pied d’immeuble. Parallèlement, l’individualisation des abonnements en habitat collectif est développée.

3/ Le volet prévention :des actions de sensibilisation aux éco-gestes et aux bonnes pratiques de consommation sont organisées : par exemple, avec l’association Unis-Cité dans le cadre de programmes animés par des volontaires en service civique auprès de familles modestes. La pédagogie sur la maîtrise des consommations d’eau se fait également au travers des PIMMS dont le Service de l’eau est partenaire dans le cadre du programme EAU SOLIDAIRE.